Navigation – Plan du site

80 Automne | 2014
Paganism in Late Victorian Britain

Le paganisme en Grande-Bretagne à la fin de l’ère victorienne
Sous la direction de Claire Masurel-Murray et Charlotte Ribeyrol

Le propos de ce recueil d’articles sur le paganisme à la fin de l’ère victorienne (1870-1901) est d’étudier les croyances et pratiques païennes telles qu’elles sont représentées dans l’art et la littérature du dernier quart du XIXe siècle, époque marquée par le développement d’une approche anthropologique des cultures et des rituels dits « primitifs ». À partir d’un corpus riche et varié, allant de la poésie au journalisme, de la peinture à la fiction, ce volume explore, sous un angle interdisciplinaire, la fascination croissante pour le paganisme qui s’exprime dans la littérature, les arts, la religion, les sciences et la politique au cours de cette période de transition. Le paganisme hellénique, romain, égyptien ou celtique que célèbrent les auteurs et les artistes étudiés ici n’est plus simplement l’apanage d’une élite culturelle ; il est aussi, plus profondément, l’expression d’une réaction à l’industrialisation, au matérialisme, au scientisme, et à la crise religieuse que traverse la Grande-Bretagne, et traduit la recherche souvent créative, parfois provocatrice, d’autres formes de croyance.

  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Revues.org