Navigation – Plan du site

Instructions pour l’envoi des articles soumis au comité de lecture

Consignes pour l’envoi des articles soumis au comité de lecture

Ces consignes s’appliquent aux propositions rédigées en français. Seules pourront être prises en compte les propositions respectant les indications ci-dessous.

Présentation

Toutes les propositions doivent être adressées au rédacteur en chef du volume qui se chargera de les répartir auprès des membres du comité de lecture. Ces textes doivent être enregistrés sous fichier Word. Ils doivent être expédiés sous forme de fichiers attachés au format .doc. Un résumé en français (avec titre en français) et un abstract en anglais (avec titre en anglais) ainsi qu’une brève notice bibliographique rédigée à la troisième personne, dans les deux langues (sauf pour les non francophones) doivent également être joints à chaque proposition, dans un fichier à part (les quatre textes totalisant environ 800 mots). Enfin, une dizaine (au maximum) de mots clés en français et leurs équivalents « keywords » en anglais, devront également être fournis.

Les propositions d’articles feront entre 4 000 et 7 000 mots, notes et bibliographie incluses.

Les comptes rendus d’ouvrage n’excèderont pas 1 500 mots et seront rédigés en anglais.

Quand il y a des illustrations, il est de la responsabilité de l'auteur de l'article d'obtenir les permissions nécessaires, à défaut de quoi l'article ne serait pas publié.

Texte principal: format et style

D’une manière générale, les textes doivent être saisis « au kilomètre », sans aucune mise en page ni fioriture particulière.

Le titre de l’article, le nom de l’auteur et l’établissement de rattachement de l’auteur doivent apparaître en première page, aux lignes 1, 3 et 5 respectivement (les textes seront ultérieurement anonymés pour la lecture en aveugle). Les majuscules seront réservées à l’usage courant (initiale des noms propres, premier mot du titre).

Le même interligne doit être adopté pour le texte et les citations.

Dans un article en français, les citations brèves (moins de quatre lignes) doivent être indiquées par des guillemets français (« »). Lorsqu’elles dépassent quatre lignes, comprennent plusieurs paragraphes, un dialogue ou un passage en vers, elles apparaîtront en retrait (1 cm), sans guillemets, et seront précédées et suivies par un saut de ligne. Les guillemets doubles anglais (“ ”) sont à réserver aux citations à l’intérieur de citations.

Attention : quelle que soit la langue, les signes de ponctuation seront toujours placés après les guillemets fermants.

Les mots intégrés dans les citations doivent être entourés de crochets, ainsi que les ellipses qui seront matérialisées de la manière suivante : […]

En fin de citation, la ponctuation apparaîtra à l’extérieur des guillemets et après la référence parenthétique, sauf dans le cas où la citation se termine par un point d’exclamation ou par un point d’interrogation. Dans ce dernier cas, il n’y aura pas de point après la référence parenthétique.

Le texte ne doit pas être divisé en sections numérotées. À l’exception du premier paragraphe, un retrait d’1,25 cm sera ménagé (au moyen de la fonction automatique disponible sur Word et nullement en ayant recours à des tabulations manuelles) pour tout alinéa.

Les pages doivent être numérotées (en haut et à droite) [pagination qui disparaît lors de la mise en ligne], mais il convient de ne pas utiliser de titres courants.

Ne pas sauter de lignes entre les paragraphes, sauf si un saut de ligne est souhaitable pour indiquer le passage à une autre partie de la démonstration.

L’italique sera réservé aux mots étrangers ou aux titres d’ouvrages. Ne jamais utiliser de caractères gras.

Les tirets cadratins seront précédés d’un espace insécable et suivis d’un espace simple.

Notes

Il convient d’utiliser des notes de bas de page avec appel de note automatique. Les appels de notes (en chiffres arabes) seront intégrés après les guillemets fermants et avant les signes de ponctuation en français, et après les signes de ponctuation en anglais. Le contenu de ces dernières devrait permettre d’apporter une précision, un exemple, etc. Ce sont donc des notes de contenu, lesquelles excluent la présence de références bibliographiques complètes (sauf sous forme de références complémentaires) dans la mesure où ces dernières figureront en bibliographie.

Les notes bibliographiques seront utilisées sous forme de parenthèses intégrées au texte. Ces notes indiqueront le nom de l’auteur et le numéro de la page ou des pages citée(s): (Ward 63-64). Dans le cas où plusieurs entrées de la plume d’un même auteur seraient citées, il conviendra d’ajouter l’année de publication après le nom de l’auteur: (Ward 1991, 22). Si plusieurs textes d’un même auteur publiés la même année figurent en bibliographie, il conviendra d’ajouter une indication alphabétique supplémentaire après la date de publication: (Ward 1991a, 57), (Ward 1991b, 89-90). Dans ce dernier cas, l’indication alphabétique figurera également dans l’entrée correspondante, en bibliographie. Il convient de noter que les notes parenthétiques sont suivies du signe de ponctuation lorsqu’elles sont intégrées au texte. En revanche, elles suivent le signe de ponctuation final lorsqu’elles précisent les références d’une citation en retrait.

Ne pas utiliser les abréviations op. cit. ou ibid.

Pour ce qui concerne les titres en anglais, tous les mots (sauf les articles, prépositions et conjonctions) commencent par une majuscule. En revanche, pour les titres en français, seul le premier mot du titre doit commencer par une majuscule (sauf dans le cas de noms propres ou de titres dans le titre). Les accents sont à insérer sur les majuscules lorsque l’orthographe le requiert. Le titre et le sous-titre seront séparés par deux points.

Tous les titres d’imprimés, de périodiques, de tableaux et de films doivent être saisis en italique. En revanche, les titres d’articles, de chansons, de poèmes dans un recueil, doivent apparaître entre guillemets français, sans italique. Les caractères gras ne doivent pas être utilisés dans les titres.

Bibliographie des ouvrages cités

Les noms des éditeurs seront réduits: indiquer « Blackwell » et non « Basil Blackwell ». Ne pas préciser « Éditions de », « Publishing », « Press », « Company », etc. N’indiquer que le premier lieu de publication dans le cas où plusieurs figureraient dans l’ouvrage. Ne pas fournir de lieu de publication pour les périodiques. Les noms de presses universitaires doivent être abrégés comme suit: « Manchester UP », « U of Toronto P », « OUP », « PUF », etc.

Pour les imprimés, la date de première publication doit apparaître entre parenthèses, immédiatement après le titre, et être suivie d’un point.

Pour les articles, il convient de préciser le numéro des pages (sans utiliser les abréviations « p. » ou « pp. ») ainsi que le volume, la date et, lorsque cela est nécessaire, le numéro de la revue.

Pour les références internet d’un article, donner l’adresse entre crochets < >  avec la date de dernière consultation.

Pour un article en français, la bibliographie sera rédigée en suivant les normes de présentation caractéristiques du texte français (espace avant signes de ponctuation doubles, guillemets français) même pour les titres en anglais.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de bibliographie répertoriant les cas les plus fréquemment rencontrés (NB : ne pas saisir les noms en majuscules, mais en « petites majuscules », à défaut les saisir en minuscules):

Benjamin, Walter. One-Way Street and Other Writings. Trad. Edmund Jephcott, et Kingsley Shorter. London: NLB, 1979.

Booth, Wayne C., Gregory G. Colomb, et Joseph M. Williams. The Craft of Research. 2nd ed. Chicago: U of Chicago P, 2003.

Brontë, Charlotte. Jane Eyre. 1847. Ed. Richard J. Dunn. New York: Norton, 2001.

Butler, Judith. Gender Trouble: Feminism and the Subversion of Identity. New York: Routledge, 1990.

Clark, Stuart. Vanities of the Eye. Oxford: OUP, 2007.

Davis, Michael. « Gothic’s Enigmatic Signifier: The Case of J. Sheridan Le Fanu’s “Carmilla” ». Gothic Studies 6.2 (Nov. 2004): 223-235.

Fraser, Hilary. « Titian’s Il Bravo and George Eliot’s Tito: A Painted Record », Nineteenth Century Literature 50.2 (Sept. 1995): 210-16.

Gilbert, Sandra M., et Susan Gubar. The Female Imagination and the Modernist Aesthetic. New York: Gordon, 1986.

Langbaum, Robert. The Poetry of Experience: The Dramatic Monologue in Modern Literary Tradition. Chicago: U of Chicago P, 1957.

Meredith, George. Diana of the Crossways. 1885. London: Virago, 1980.

Roberts, Neil. Meredith and the Novel. London: Macmillan, 1997.

Stevenson, Richard C. The Experimental Impulse in George Meredith’s Fiction. Lewisburg: Bucknell UP, 2004.

Vasari, Giorgio. Lives of the Most Eminent Painters, Sculptors and Architects. Vol. II. London: George Bell and Sons, 1878.

Pour plus de précisions, contacter Luc Bouvard (luc.bouvard@univ-montp3.fr).

  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Revues.org