Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Charles Darwin, Evolutionary Writings

Pierre Vitoux
p. 255-256
Référence(s) :

Charles Darwin, Evolutionary Writings. Ed. James A. Secord, Oxford, Oxford World’s Classics 2010. 544 p. ISBN 978-0-19-958094-9.

Texte intégral

1Comme le titre l’implique, il s’agit d’une anthologie de textes de provenance diverse destinée à donner à un large public une vue d’ensemble de la théorie darwinienne de l’évolution. Ce projet requiert bien entendu une sélection rigoureuse dans la production foisonnante de Darwin observateur naturaliste, mais cette tâche est facilitée par le fait que peu de ses écrits peuvent être tenus pour « écrits sur l’évolution ». Les plus importants sont au nombre de trois, et ils constituent la quasi-totalité des passages ici présentés et cités. Ce sont : Journal of Researches, généralement publié sous l'« intitulé de The Voyage of the Beagle — On the Origin of Species — et The Descent of Man. L’originalité de cette sélection est d’inclure dans une section Autobiographies les quelques pages des Recollections of the Development of my Mind and Character, intéressant regard en arrière jeté par Darwin en 1876. Chacune des quatre sections se conclut par quelques pages de Reviews and Responses contemporaines. Il est notable que les trois premiers textes mentionnés sont accessibles dans leur intégralité dans des collections pour grand public (tous par exemple figurent au catalogue de Penguin Classics), alors que seul The Origin of Species est paru dans Oxford’s World Classics, ce qui peut être la motivation du projet éditorial d’une anthologie d’ensemble. Celle-ci est en tout cas la bienvenue. Elle s’ouvre par une Introduction de 30 pages, suivie d’une « bibliographie sélective » d’études récentes, dont on peut regretter qu’elle soit limitée aux publications en langue anglaise (ce qui exclut par exemple les travaux de Daniel Becquemont sur la genèse et l’élaboration de l’évolutionnisme darwinien). La sélection procède par larges extraits. Du premier ouvrage sont retenus les deux chapitres séminaux sur les sauvages de la Terre de Feu et les tortues des îles Galapagos, avec d’autres qui donnent une idée plus large de l’expédition et des réflexions qu’elle fait naître en Darwin. Pour les deux suivants, représentés chacun par une centaine de pages, le choix nécessaire laisse surtout de côté le parcours de la recherche, avec ses tâtonnements et ses spéculations, pour faire place aux conclusions partielles ou générales. Mais celles-ci sont données avec un arrière-plan suffisant pour que soit mise en relief dans et par les textes ce qu’on peut appeler la « problématique » de la pensée darwinienne, avec ses « zones grises » : émergence et transmission des caractères évolutifs, complexité du concept de « lutte pour la vie », et dans La Filiation de l’Homme (titre maintenant admis corrigeant le contresens qui donnait pour traduction « Descendance » au lieu d’« Ascendance ») le rapport en l’homme entre son animalité et sa spécificité humaine, et la nature des forces qui tendent au progrès de la civilisation. L’introduction met en relief cette problématique. Elle situe la théorie darwinienne dans son contexte du moment, éclairant le débat qui s’ensuivit, mais elle élargit la perspective pour la faire apparaître dans la durée. Elle s’attache à faire apparaître les interrogations dissimulées sous « la simplicité trompeuse de la prose de Darwin », qu’un même esprit de simplification dogmatique interprète en des sens contraires. Elle vise à situer les textes présentés dans une perspective critique ouverte, sans parti pris préalable comme sans éclectisme complaisant. Elle contribue à la réussite d’une anthologie dont l’objectif n’est pas de vulgarisation mais d’initiation et d’éveil, laissant le lecteur préparé pour une lecture plus complète et approfondie de l’œuvre avec le sens des enjeux multiples (scientifiques, éthiques, religieux) qui font de la théorie darwinienne l’objet d’un débat, né avec elle, et qui se poursuit sans perdre de son intensité dans le monde contemporain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Vitoux, « Charles Darwin, Evolutionary Writings », Cahiers victoriens et édouardiens, 73 Printemps | 2011, 255-256.

Référence électronique

Pierre Vitoux, « Charles Darwin, Evolutionary Writings », Cahiers victoriens et édouardiens [En ligne], 73 Printemps | 2011, mis en ligne le 05 octobre 2015, consulté le 09 décembre 2016. URL : http://cve.revues.org/2266

Haut de page

Auteur

Pierre Vitoux

Université Montpellier III

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Cahiers victoriens et édouardiens est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de la Méditerranée
  • Revues.org